PGD
Le diagnostic génétique préimplantatoire

Le diagnostic génétique préimplantatoire (DPI), qui est réalisé dans le cadre des programmes de FIV ou de FIV / ICSI, est une méthode utilisée dans la détection des anomalies génétiques d'un embryon avant son transfert dans la cavité utérine. Ce test empêche la transmission de certaines maladies héréditaires à un futur enfant.

Pour vérifier le matériel génétique de l'embryon, quelques cellules sont soigneusement échantillonnées après la fécondation. Ces cellules subissent une variété de tests pour vérifier la présence de nombreuses maladies et de conditions de santé importantes qui pourraient avoir un impact significatif sur la qualité de vie de votre enfant. Le diagnostic génétique pré-implantatoire peut aider les parents à éviter de transmettre de graves complications de santé à leurs enfants.

Ce processus simple est particulièrement recommandé pour les femmes âgées de 35 ou plus, les personnes qui ont des troubles chromosomiques et celles qui ont des troubles génétiques préexistants de toute nature. À l'heure actuelle, le diagnostic génétique préimplantatoire permet d'identifier de façon fiable plus que les conditions 100, ce qui pourrait influencer considérablement la qualité de vie des descendants. Alors que certains résultats obtenus grâce au DPI peuvent nécessiter des tests supplémentaires, le diagnostic génétique pré-implantatoire est souvent un endroit recommandé pour commencer. Plus important encore, le DPI peut offrir aux futurs parents la tranquillité d'esprit.

Diagnostic génétique pré-implantatoire (DPI) est réalisée dans les programmes de FIV ou IVF / ICSI (Invitro Fertilization / Intracytoplasmic Sperm Injection) que IVF-Surrogacy offre. En conjonction avec les procédures médicales, le DPI peut prévenir la transmission de maladies à un futur enfant ainsi qu'une fausse couche. Si une femme est susceptible de fausse couche, cette procédure est souvent recommandée par nos spécialistes de la reproduction pour s'assurer que seuls les embryons sains sont sélectionnés pour le transfert utérin. Les principaux indicateurs selon lesquels le DPI est recommandé incluent également l'historique d'une fausse couche et plusieurs tentatives infructueuses de FIV.

Le DPI est effectué le troisième jour après la fécondation. Les chronozones sont analysées pour détecter certaines anomalies spécifiques à chaque type de test de dépistage, telles que PGD-5, PGD-9 et autres. Le choix d'utiliser une procédure de dépistage incombe au généticien pour déterminer quel type de procédure sera utilisé. Les procédures de criblage primaires comprennent: FISH (hybridation fluorescente in situ), l'analyse par PCR (amplification en chaîne par polymérase) et l'analyse par CGH (hybridation génomique comparative). Ces tests de DPI ne nuisent pas à l'extraction des cellules du stade de développement de l'embryon cellulaire 6-8, car le développement se poursuit naturellement sans effets secondaires indésirables. Les résultats d'un test de DPI permettent aux spécialistes de la reproduction de détecter les anomalies chromosomiques, d'augmenter les chances de succès des procédures de FIV et de diminuer la probabilité d'une fausse couche tout en identifiant le sexe d'un enfant. Pour plus d'informations sur la façon dont les procédures de DPI vont bénéficier vos besoins spécifiques de reproduction, contactez-nous pour en savoir plus.

Programmes de tarification et de service

Voir maintenant